Vous êtes ici : Infos médicales

ACTUALITES.....

Journée du développement durable

La Clinique Turin ouvre ses portes pour la journée du développement durable

En savoir plus


Robot DA VINCI

La Clinique Turin s'équipe des dernières technologies de chirurgie mini-invasive : Le Robot DA VINCI

Lire la suite


Les N° de téléphone des
services de la clinique


Information pour pour les médecins traitants
et correspondants médicaux sur l'insuffisance rénale

Feuilletez
le livret d'accueil virtuel

Feuilletez le livret virtuel

Rechercher un médecin de la Clinique Turin Rechercher un médecin de la Clinique Turin

Infos Médicales

Qu’est ce qu’une lithotripsie extracorporelle ?

La lithotripsie extracorporelle (LEC) est la technique de première intention de traitement des calculs situés dans les cavités du rein et dans la partie haute de l’uretère (canal conduisant les urines depuis le rein jusque dans la vessie)

Cette technique est réservée aux calculs inférieurs à 2cm et bien visibles sur une radiographie standard de l’abdomen.

Le principe de base est la délivrance d’ondes de choc qui vont traverser les tissus sans créer de dommage mais qui vont converger vers le calcul. A ce niveau l’énergie cumulée des ondes de choc acquière une puissance suffisante pour fragmenter le calcul en petits morceaux et/ou en poussière qui pourra alors s’éliminer plus facilement avec les urines.

Ce traitement se déroule en général dans le cadre d’une hospitalisation de jour. C'est-à-dire que vous entrez le matin et sortez en fin d’après midi.

Lors du traitement vous êtes allongé sur une table qui couple un système de radiologie pour repérer le calcul et le système de délivrance des ondes de chocs.

Un anesthésiste est présent, vous êtes perfusé. Grace à la perfusion le médecin anesthésiste vous administrera des produits vous permettant de ne pas avoir mal sans pour autant perdre connaissance (sédation), il vous fera également respirer dans un masque un oxygène.

La procédure commence par un repérage du calcul en radioscopie.

Une fois le calcul repéré, les ondes de chocs sont délivrés à travers une balle de silicone appliquée contre votre rein. Le nombre de coups délivrés dépend de la taille, de la dureté et de l’emplacement de votre calcul. Ce nombre est généralement compris entre 1500 et 3000. On administre les coups à un rythme compris entre 60 et 90 impacts par minutes.

Le médecin urologue surveille régulièrement l’évolution du calcul durant la procédure en radioscopie et s’assure que le faisceau d’onde de choc reste bien centré sur votre calcul.

Une fois le traitement fini, vous passez quelques temps en salle de réveil puis dans votre chambre avant de pouvoir retourner à votre domicile (vous devez repartir accompagné et ne pas passer la première nuit seul chez vous)

Il est classique d’avoir les urines rouges quelques jours après la LEC, de même que de présenter un petit hématome cutané à l’endroit ou les coups ont été délivré (les hématomes du rein à proprement parlé sont exceptionnels). Vous pouvez également avoir des petites douleurs témoignant de l’élimination des fragments calculeux.

Vous quittez généralement l’hôpital avec une ordonnance de traitement antidouleurs à prendre à titre systématique dans les jours qui suivent la LEC afin de prévenir ces désagréments. Il est conseillé de bien boire durant les jours qui suivent pour favoriser l’élimination des fragments de calculs. En revanche en cas d’apparition de douleurs importantes, il faut alors restreindre les boissons.

Dans les jours qui suivent les 2 signaux d’alarme que vous devez guetter sont des douleurs importantes rebelles aux traitements prescrits et ou bien la survenue de fièvre et/ou de frissons. Dans ce cas vous devez prendre contact en urgence avec votre urologue ou vous rendre dans un service d’urgences médicales le plus proche.

Une consultation de contrôle systématique avec des radiographies pour juger des résultats de la LEC est prévue avec votre urologue quelques semaines après la procédure. Il n’est pas rare que plusieurs séances soient nécessaires. Globalement le taux de succès de la LEC est aux alentours de 80%.

Docteur Sébastien DOMINIQUE
www.centre-europeen-prostate-paris.com
www.urologue-paris-09.com

Page mise à jour le : 09/03/2012