Vous êtes ici : Infos médicales

ACTUALITES.....

Journée du développement durable

La Clinique Turin ouvre ses portes pour la journée du développement durable

En savoir plus


Robot DA VINCI

La Clinique Turin s'équipe des dernières technologies de chirurgie mini-invasive : Le Robot DA VINCI

Lire la suite


Les N° de téléphone des
services de la clinique


Information pour pour les médecins traitants
et correspondants médicaux sur l'insuffisance rénale

Feuilletez
le livret d'accueil virtuel

Feuilletez le livret virtuel

Rechercher un médecin de la Clinique Turin Rechercher un médecin de la Clinique Turin

Infos Médicales

CHIRURGIE DE L’OBESITE : POUR QUI ?  POUR QUOI ?

Par le Docteur Philippe Martel à la Clinique Turin Paris 8ème

L’obésité est la deuxième pandémie mondiale après le paludisme ; on parle d’épidémie métabolique.

L’obésité morbide est définie par un index de masse corporelle (rapport du poids en kg sur la taille en métre au carré) supérieur à 35, soit par exemple plus de 89 kgs pour 1,60 m ; elle réduit l’espérance de vie des  patients par accidents cardiovasculaires, complications du diabète, décompensations respiratoires et augmentation de la prévalence des cancers.

Ces chiffres ont été rapportés par les compagnies d’assurance et les résultats de multiples études épidémiologiques indépendantes.

Trois études prospectives indépendantes en Suède, aux Etats Unis et au Canada, portant sur plusieurs dizaines de milliers d’obéses morbides suivis plusieurs années (jusqu’à 10 ans) ont montré que :

1 - la perte de poids par régimes est égale à 0% ;

2 - l’effet des régimes sur les comorbidités est nul ;

3 - les patients opérés ont une diminution de mortalité de 29 à 40%, par rapport à ceux ayant fait des régimes ;

4 - la chirurgie est le seul traitement qui permet au patient de perdre plusieurs dizaines de kilos sans les reprendre.

En France, le nombre d’ obèses morbides de plus de 18 ans est supérieur à 1 700 000, en augmentation constante ( Obépi 2009 ) ; le nombre de patients opérés par an est un peu supérieur à 15 000.

La chirurgie de l’obésité est en France parfaitement réglementée, en particulier dans le cadre de recommandations de la Haute Autorité de Santé, réactualisées en janvier 2009. Elle ne s’adresse qu’aux patients entre 18 et 60 ans (au-delà, des indications particulières restent possibles), ayant un index de masse corporelle égal ou supérieur à 40 (soit 102 kgs pour 1,60m), ou supérieur ou égal à 35, mais dans ce cas, ayant des comorbidités documentées : diabète, HTA, arthrose, syndrome d’apnée du sommeil, infertilité.

Cela veut dire qu’à partir de ces seuils, le bénéfice risque est en faveur de la chirurgie. Pour etre opéré, les patients doivent avoir l’accord écrit d’un médecin endocrinologue ou nutritionniste, d’un médecin psychiatre ou psychologue, réaliser des épreuves fonctionnelles respiratoires, une recherche de syndrome d’apnée du sommeil, une fibroscopie gastrique avec recherche d’helicobacter pylori, une échographie cardiaque, un bilan radiologique et un bilan biologique.

Le but de l’opération est de revenir à un poids normal, de diminuer voire supprimer les comorbidités et les traitements y afférant ; accessoirement, les patients viennent y chercher une amélioration des conditions familiales, une réinsertion sociale ( car c’est une chirurgie dont le résultat est visible par l’environnement), un confort physique et psychique.

Il existe essentiellement trois opérations, toutes réalisées par coelioscopie :

Ces interventions  ont pour conséquence une perte moyenne d’excès de poids de 52% à 2 ans pour l’anneau (mortalité inférieure à 0,4%), et de 67% à 2 ans et 52% à 10 ans pour le bypass (mortalité 0,1 à 1%). La suppression ou l’allègement des traitements à long terme est vérifié pour le diabète, l’apnée du sommeil et les dyslipidémies ; elle ne l’est pas à long terme pour l’HTA.

Du fait de son efficacité, la chirurgie bariatrique est très sérieusement envisagée par les médecins pour traiter le diabète : si cela se confirmait, les chirurgiens auraient du mal à suivre….

Docteur Hubert Johanet
Clinique TURIN  PARIS 8ème

Page mise à jour le : 06/11/2014