L'actualité de la clinique Turin

Dépistage des complications du diabète : les journées « pieds nus » | Publié le 13/11/2020

Une des complications grave du diabète est l’atteinte artérielle. Elle se caractérise par une atteinte préférentielle des petites artères, situées entre le genou et les orteils, entraînant un rétrécissement du diamètre de l’artère. On parle dans ce cas d’artérite distale.

La conséquence est la diminution de la perfusion des muscles et des tissus cutanés des extrémités en particulier du pied. L’évolution peut être parfois grave avec risque de gangrène. On estime que le risque d’amputation est présent chez 7 % des patients diabétiques et que le fait d’être en dialyse multiplie par 7 le risque d’être amputé

Afin de prévenir ce risque, les équipes du centre de néphrologie de la Clinique Turin ont instauré, depuis 2012, une surveillance mensuelle des pieds de l’intégralité de nos patients.

Ces journées « pieds nus » rentrent dans le cadre de notre programme d’éducation thérapeutique. 2 jours par mois qui permettent aux aides-soignantes, infirmières et néphrologues de déceler d’une façon précoce des différentes lésions aux niveaux des membres inférieurs. Une prise en charge adaptée est promulguée rapidement selon la gravité de ces lésions.

Autour des « pieds » de nos patients dialysés, plusieurs acteurs transversaux participent à cette prise en charge : aides-soignantes, infirmières, surveillantes de dialyse, diabétologue, angiologue, chirurgien vasculaire et néphrologue. Sans oublier nos secrétaires qui coordonnent le parcours de nos patients.

La journée mondiale de lutte contre le diabète est l’occasion de saluer leur travail.